Partir au Bénin


Articles / mercredi, mai 22nd, 2019

Documentation requise pour l’entrée dans le pays

Passeport: nécessaire. Pour tout changement relatif à la validité résiduelle du passeport, il est conseillé de se renseigner au préalable auprès de l’ambassade ou du consulat du pays présent en Italie ou auprès de votre agent de voyages.

 

Voyages à l’étranger de mineurs: veuillez vous reporter à la rubrique Approfondissement: « Avant de partir – documents relatifs aux voyages à l’étranger de mineurs » sur la page d’accueil de ce site.

 

Visa d’entrée: nécessaire, à demander aux autorités consulaires compétentes du Bénin pour la France. Votre demande de visa pour le Bénin est très important. Si vous ne vivez pas dans une ville avec un consulat Béninois,comme à Lyon, vous pouvez vous faire aider par des entreprises professionnelles qui pourront faire votre demande de visa à Lyon.

Devises et formalités douanières: chaque type de monnaie en possession doit être déclaré.

 

Indications générales, ordre public, crime

La criminalité commune est le principal facteur de risque. Il y a des vols, des vols à la tire et d’autres épisodes de micro-crime, même sous la menace des armes.

Des tentatives de fraude à l’aide d’outils informatiques sont en cours, à la fois dans les domaines commercial et personnel, sous forme de propositions commerciales ou d’amitié, de mariage, etc.

Il est donc conseillé de prendre les précautions indiquées dans la section « Avertissements ».

 

  • risque de terrorisme

Le Bénin partage l’exposition au phénomène du terrorisme avec le reste de l’Afrique de l’Ouest.

À la lumière du tableau général de l’insécurité dans l’ensemble de la région du Sahel, les autorités ont relevé le niveau d’alerte et renforcé les mesures de sécurité dans le pays. Les lieux fréquentés par les touristes sont considérés comme des cibles par les groupes terroristes opérant dans la région. Les ressortissants étrangers peuvent être exposés au risque d’enlèvement.

Il est recommandé de maintenir un niveau de vigilance suffisant pendant le séjour et de se conformer aux éventuelles indications spécifiques des autorités locales en matière de sécurité.

 

  • Risques environnementaux et catastrophes naturelles

Pendant la saison des pluies, de début avril à fin octobre, des inondations se produisent fréquemment, en particulier dans les zones rurales mais aussi dans certaines zones périphériques de Cotonou et Porto Novo, en raison de l’abondance des précipitations et du manque de marges suffisamment longues cours de rivière, égouts pauvres et bâtiment non autorisé à proximité des principales rivières.

 

  • zones de prudence particulière

Il est conseillé d’éviter les zones limitrophes du Burkina Faso et de la République du Niger (également dans la zone du parc national Ouest), les zones de Mékrou et Djona, la zone balnéaire de Cotonou après le coucher du soleil et les routes qui relient Cotonou à les villes nigérianes de Badagry et Lagos.

Une prudence particulière est recommandée dans les zones périphériques urbaines après le coucher du soleil. Il convient également de faire preuve de prudence dans les zones touristiques et en particulier sur les plages où des vols sont possibles contre des citoyens étrangers.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*